Poème : Les rives de la jeunesse

Extrait :Dernière strophe

« Les rives de la jeunesse

N’ont pas de frontière

Parfois seules frontières

Dans des États frères

Qui parfois se méconnaissent »

Edwige CHEKPO, Écriture et conscience poétique tome1,

Sur les rives de l’amour, p.32.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s